hypocrite


hypocrite

hypocrite [ ipɔkrit ] n. et adj.
ipocrite v. 1175; bas lat. hypocrita, gr. hupokritês « acteur, mime » hypocrisie
I N. Personne qui fait preuve d'hypocrisie. fourbe, imposteur, jésuite, sainte nitouche, sournois (cf. Faux jeton; fam. faux cul, faux derche). Quelle hypocrite ! Faire l'hypocrite (cf. Le petit saint). Vieilli « Un hypocrite de bravoure » (Stendhal), qui feint la bravoure. — Spécialt Faux dévot. bigot, pharisien, tartufe. II Adj. (Personnes) Qui se comporte avec hypocrisie. artificieux, dissimulé, double, 1. faux, menteur, sournois. Elle est très hypocrite. Courtisan hypocrite. flatteur. « Dans les relations mondaines, on cache sa pensée, on est poli et hypocrite » (Chardonne).
(Choses) Qui est empreint d'hypocrisie, qui dénote de l'hypocrisie. Sourire, ton hypocrite. Promesses hypocrites. fallacieux, mensonger.
⊗ CONTR. Cordial, 2. franc, loyal, sincère.

hypocrite adjectif et nom (bas latin hypocrita, du grec hupokritês, comédien) Qui fait preuve d'hypocrisie : Je le crois un peu hypocrite.hypocrite (citations) adjectif et nom (bas latin hypocrita, du grec hupokritês, comédien) Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755 Le Ciel peut faire des dévots, le Prince fait des hypocrites. Mes pensées Bible Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui ressemblez à des sépulcres blanchis : au-dehors ils ont belle apparence, mais au-dedans ils sont pleins d'ossements de morts et de toute pourriture. Évangile selon saint Matthieu, XXIII, 27 hypocrite (synonymes) adjectif et nom (bas latin hypocrita, du grec hupokritês, comédien) Qui fait preuve d' hypocrisie
Synonymes :
- cabotin (familier)
- cagot (littéraire)
- comédien
- déloyal
- dissimulé
Contraires :
- sincère
hypocrite adjectif Qui est empreint d'hypocrisie, dénote l'hypocrisie : Air hypocrite.hypocrite (synonymes) adjectif Qui est empreint d'hypocrisie, dénote l'hypocrisie
Synonymes :
- affecté
- simulé
Contraires :
- réel
- sincère

hypocrite
adj. et n.
d1./d Qui a de l'hypocrisie. Un personnage hypocrite.
|| Subst. Un(e) hypocrite.
Spécial. Faux dévot.
d2./d Qui dénote l'hypocrisie. Douceur hypocrite.

⇒HYPOCRITE, subst. et adj.
I. — Emploi subst. et adj. (Personne) qui manifeste de l'hypocrisie (de façon occasionnelle ou constante). Synon. (adj. et subst.) faux, fourbe; (subst.) imposteur. Je suis un hypocrite, j'ai l'air de n'y pas toucher et je ne pense qu'à la gloire (SAINTE-BEUVE, Poisons, 1869, p. 4). Les prodigues ne recherchent pas la compagnie des avares, ni les caractères droits et francs celle des hypocrites et des sournois (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 18). Otto n'était pas faux, ni hypocrite : il avait une difficulté naturelle à dire la vérité (ROLLAND, J.-Chr., Matin, 1904, p. 167). V. derrière1 ex. 14.
En partic. Personne qui simule la dévotion. Synon. bigot, cafard, cagot, pharisien (vx), tartuf(f)e :
1. ... Molière est mort. On l'enterre non loin de la paroisse de Corneille, presque secrètement, dans la satisfaction haineuse des cagots et des hypocrites, et la prière des sœurs de charité.
BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 459.
II. — Emploi adj. [En parlant du comportement d'une pers.] Qui est empreint d'hypocrisie. Synon. affecté, cauteleux, fallacieux, faux, mensonger, mielleux, patelin, sournois, trompeur. Contenance, déférence, mine, ton, zèle hypocrite. Vous le savez donc, dit-elle en le regardant en dessous d'un air hypocrite et rusé (BALZAC, Langeais, 1834, p. 257). Trois mois de mensonges, de ruses, de calculs, de caresses hypocrites... (COCTEAU, Par. terr., 1938, I, 4, p. 209) :
2. Sans doute Victor tient-il pour simagrées vaines et hypocrites toutes manifestations de cordialité, d'aménité, de bienveillance; sentiments qu'il est, je crois bien, incapable d'éprouver et qui, dès lors, lui paraissent de pure affectation chez autrui.
GIDE, Journal, 1943, p. 193.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1176 adj. ipocrite (CHR. DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 3046). Empr. au b. lat. hypocrita « hypocrite » (lat. imp. « mime [qui accompagnait l'acteur avec des gestes]) », gr. « celui qui distingue, explique, interprète; acteur; fourbe, hypocrite ». Fréq. abs. littér. : 853. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 325, b) 1 238; XXe s. : a) 1 173, b) 1 127.
DÉR. Hypocritement, adv. D'une manière hypocrite. Répondre, sourire hypocritement. L'homme dit hypocritement oui et pense non (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 139). Les Pharisiens baissaient hypocritement leurs yeux (FLAUB., Hérodias, 1877, p. 175). Il lui avait été intolérable de se trouver, chez lui, face à face avec cet homme mystifié; d'accueillir, avec un visage hypocritement loyal, cette considération, cette confiance (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 481). []. Att. ds Ac. dep. 1878. 1re attest. 1584 hipocritement (GUEVARRE, Epistres dorées, IV, trad. de J. de Barraud, 112a, VAGANAY ds Rom. Forsch., t. 32, 78); de hypocrite, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 83.
BBG. — RICHARD (W.) 1959, p. 101, 105.

hypocrite [ipɔkʀit] n. et adj.
ÉTYM. V. 1175, ipocrite; bas lat. hypocrita, grec hupokritês « acteur, mime, imitateur (qui accompagnait l'acteur parlant par des gestes) », de hupokrinesthai « feindre, jouer un rôle ». → Hypocrisie.
———
I N. Personne qui a de l'hypocrisie, fait preuve d'hypocrisie, qui affecte des sentiments, des opinions qu'elle n'a pas et cache ses pensées. Comédien, fourbe, grimacier, imposteur, jésuite, jeton (faux), judas, patte-pelu (vx), sournois (→ Fanfaron, cit. 7).
1 Ce mot se dit généralement de tout homme qui cache ce qu'il est, pour paraître ce qu'il n'est pas, qui se montre avec un caractère qui n'est pas le sien (…) La vie des hypocrites est une comédie perpétuelle; ils sont presque toujours sur le théâtre et ne quittent guère le masque.
Dict. de Trévoux, art. Hypocrite.
Les ruses et les astuces (cit. 2) d'un hypocrite adroit, habile, rusé (→ Enfieller, cit. 2). || Les multiples déguisements de l'hypocrite ( Caméléon). || Un théologien hypocrite. Escobar (vx). || Cromwell, hypocrite raffiné (→ Entreprendre, cit. 3). || Faire l'hypocrite. Bonhomme, saint (petit). || C'est une petite hypocrite; on lui donnerait le bon Dieu sans confession. → Nitouche (sainte). || Hypocrite qui cache (cit. 6), farde son jeu. || Agir en hypocrite (→ Sans avoir l'air d'y toucher). || Traiter qqn d'hypocrite (→ Condamner, cit. 13).
2 (…) il n'eût pu la cacher (sa joie), quand même il eût été le plus grand hypocrite du monde.
Scarron, le Roman comique, IX, p. 40.
3 (…) car j'appelle hypocrite quiconque, sous de spécieuses apparences, a le secret de cacher les désordres d'une vie criminelle. Or, en ce sens, on ne peut douter que l'hypocrisie ne soit répandue dans toutes les conditions, et que, parmi les mondains, il ne se trouve encore bien plus d'imposteurs et d'hypocrites que parmi ceux que nous nommons dévots (…) l'espérance de l'hypocrite était qu'on ne le connaîtrait jamais à fond, et qu'éternellement le monde serait la dupe de sa damnable politique; et son désespoir (…) sera de ne pouvoir se déguiser, de n'avoir plus de ténèbres où se cacher, de voir malgré lui le voile de son hypocrisie levé, ses artifices découverts (…)
Bourdaloue, Sermon 2e Avent, Sur jugement dernier, II (→ Hypocrisie, cit. 11).
4 Un hypocrite est un patient dans la double acception du mot; il calcule un triomphe et endure un supplice.
Hugo, les Travailleurs de la mer, I, VI, VI.
5 De même que l'on doit porter le costume de tout le monde, chacun a ses gants d'hypocrite vis-à-vis de tous les autres, et jusque dans son lit.
André Suarès, Trois hommes, « Ibsen », III.
Un hypocrite de (suivi du nom du sentiment affecté).
6 Je suis (…) le contraire d'une hypocrite d'amitié (…)
Mme de Sévigné, 1115, 1688.
7 L'homme que le feu du canon prussien ne fait pas sourciller ne peut point être un hypocrite de bravoure (…)
Stendhal, Lucien Leuwen, VIII, p. 817.
Spécialt. Faux dévot. Béat (vx), bigot (cit. 6), cafard, cagot, papelard, pharisien, tartufe. || Distinguer le véritable hypocrite du vrai dévot (cit. 5). || Les aumônes (cit. 2) et les prières des hypocrites (→ Barboter, cit. 7). || Hypocrites et libertins à la cour (cit. 13). || Tartuffe, comédie de Molière contre (cit. 18) les hypocrites et leurs grimaces (→ Effaroucher, cit. 6).
8 (…) lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et au coin des rues, afin d'être vus des hommes.
Bible (Crampon), Évangile selon saint Matthieu, VI, 5.
9 (…) si je faisais une comédie qui décriât les hypocrites, et mît en vue comme il faut toutes les grimaces étudiées de ces gens de bien à outrance, toutes les friponneries couvertes de ces faux-monnayeurs en dévotion, qui veulent attraper les hommes avec un zèle contrefait et une charité sophistique.
Molière, Tartuffe, 1er placet au roi.
10 Ah ! Chrétiens, que d'hypocrites à qui Dieu tout à coup lèvera le masque ! Que de vertus chimériques et plâtrées, dont nous recevrons plus de confusion que de nos vices mêmes reconnus de bonne foi et confessés !
Bourdaloue, Sermon 1er Avent, Sur jugement dernier, II.
11 Quand je lis le Tartuffe, je me dis : Sois hypocrite si tu veux, mais ne parle pas comme l'hypocrite.
Diderot, le Neveu de Rameau, Pl., p. 467.
12 Votre Majesté n'a pas d'idée du déchaînement général des hypocrites et des fanatiques contre la malheureuse philosophie (…) Toute la basse littérature est à leurs ordres, et crie sans cesse, religion, dans les brochures, dans les dictionnaires, dans les sermons.
d'Alembert, Lettre au roi de Prusse, 11 mai 1773.
13 Avez-vous donc pu croire, hypocrites surpris,
Qu'on se moque du maître, et qu'avec lui l'on triche (…)
Baudelaire, les Épaves, XVIII.
14 (…) le mot de Tartuffe deviendra un nom commun et signifiera en effet un hypocrite, un imposteur (…)
G. Duhamel, Refuges de la lecture, VIII, p. 255.
———
II Adj. a (Personnes). Qui se comporte avec hypocrisie, cache ses sentiments et ses tendances, en affecte d'autres. Artificieux, cauteleux, déloyal, dissimulé, double, faux (cit. 27), menteur (→ Ennemi, cit. 4; exalter, cit. 25; frère, cit. 19). || Âme, caractère, homme hypocrite. Face (à double). || Courtisan hypocrite. Flatteur. || Être, se faire hypocrite auprès de qqn. → Tout sucre, tout miel. || Il est hypocrite et sournois. || Hypocrite et capable de trahison. Félon (Littér.).
15 Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites; parce que vous ressemblez à des tombeaux blanchis, qui au dehors paraissent beaux, mais au dedans sont remplis d'ossements de morts et de toute immondice.
Bible (Crampon), Évangile selon saint Matthieu, XXIII, 27.
16 Faire poser le masque à cette âme hypocrite (…)
Molière, Tartuffe, IV, 4.
17 (…) on ne peut être hypocrite que par une expresse perfidie et une malice déterminée.
Bossuet, 6e Avertissement aux protestants, III, LXXVI.
18 Du rigorisme embouche la trompette;
Sois hypocrite, et ta fortune est faite.
Voltaire, Satires, Le pauvre diable.
19 Lettré, lâche, hypocrite et charlatan (…) poli, complimenteur, adroit, fourbe et fripon; qui met tous les devoirs en étiquettes, toute la morale en simagrées, et ne connaît d'autre humanité que les salutations et les révérences.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, IV, Lettre III.
20 Je n'écris que pour cent lecteurs, et de ces êtres malheureux, aimables, charmants, point hypocrites, point « moraux », auxquels je voudrais plaire (…)
Stendhal, De l'amour, p. IX.
21 Là est la différence qui se trouve entre les mœurs du grand monde et les mœurs du peuple : l'un est franc, l'autre est hypocrite; à l'un le couteau, à l'autre le venin du langage ou des idées (…)
Balzac, le Contrat de mariage, Pl., t. III, p. 160.
21.1 —Hypocrite lecteur,—mon semblable,—mon frère !
Baudelaire, les Fleurs du mal, Au lecteur.
22 Je trouvai la force d'être hypocrite avec toupet. Je fis : « Tiens ! Je croyais que vous sortiez tous les soirs à quatre heures ? »
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, p. 267.
b (Choses). Qui est empreint d'hypocrisie, dénote de l'hypocrisie. || Air, maintien, sourire, ton hypocrite. Affecté, mielleux, patelin. || Minois hypocrite d'un chat (cit. 2). || Assez de manières, de mines hypocrites. Cabotinage, momerie, simagrée, singerie. || L'attitude hypocrite du fourbe (→ Componction, cit. 1). || Larmes hypocrites. Crocodile (de). || Gentillesse hypocrite. Félin. || Bienséance hypocrite. Cant. || Menées hypocrites. Jésuitique, sourd, tortueux. || Louanges, promesses hypocrites. Fallacieux. || Camaraderie (cit. 5) hypocrite et méfiante. || Les dehors hypocrites de la vie familiale (→ Changer, cit. 74).
23 Fausse beauté qui tant me coûte cher,
Rude en effet, hypocrite douceur (…)
Villon, le Testament, Ballade à s'amie.
24 Souvent un visage moqueur
N'a que le beau semblant d'une mine hypocrite.
Corneille, Mélite, III, 2.
25 De ces femmes pourtant l'hypocrite noirceur,
Au moins pour un mari garde quelque douceur.
Boileau, Satires, X.
26 (…) tout son extérieur contraint, gêné, affecté; l'odeur hypocrite, le maintien faux et cynique, des révérences lentes et profondes; allant toujours rasant les murailles, avec un air toujours respectueux (…) et des propos toujours composés (…)
Saint-Simon, Mémoires, II, XLVII.
27 C'est trahir à la fois, sous un masque hypocrite,
Et le Dieu qu'on préfère, et le Dieu que l'on quitte (…)
Voltaire, Alzire, V, 5.
28 (…) la modestie est quelquefois hypocrite, et la simplicité ne l'est jamais.
d'Alembert, Dialogue entre Descartes et Christine.
29 Je viens de trouver un moyen simple de mettre ces fripons au pied du mur : je répondrai à leur doctrine sublime, à leurs appels hypocrites à la conscience par ce mot bien humble : que me donnez-vous ?
Stendhal, Lucien Leuwen, VIII.
CONTR. Cordial, droit, franc, loyal, sincère.
DÉR. Hypocritement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hypocrite — Hyp o*crite, n. [F., fr. L. hypocrita, Gr. ? one who plays a part on the stage, a dissembler, feigner. See {Hypocrisy}.] One who plays a part; especially, one who, for the purpose of winning approbation of favor, puts on a fair outside seeming;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • "Hypocrite" — (Les Zinzins de l espace) Hypocrite est le 2e épisode de la saison ? de la série Les Zinzins de l espace. Synopsis Gorgious est adoré par ses congénères grâce à son humour. Un singe arrive et se cache dans la baignoire où Candy se lave,… …   Wikipédia en Français

  • hypocrite — [hip′ə krit΄] n. [ME ipocrite < OFr < L hypocrita, stage actor (in LL(Ec), hypocrite) < Gr hypokritēs, an actor (in LXX & N.T., a pretender, hypocrite) < hypokrinesthai: see HYPOCRISY] a person who pretends to be what he or she is… …   English World dictionary

  • hypocrite — (n.) c.1200, ypocrite, from O.Fr. ypocrite (12c., Mod.Fr. hypocrite), from Church L. hypocrita, from Gk. hypokrites stage actor, pretender, dissembler, from hypokrinesthai (see HYPOCRISY (Cf. hypocrisy)) …   Etymology dictionary

  • hypocrite — Hypocrite. adj. de tout genre. Faux devot, qui affecte des apparences de pieté, de probité. Malheur à vous hypocrites. il fait l homme de bien, mais c est un hypocrite …   Dictionnaire de l'Académie française

  • hypocrite — [n] person who pretends, is deceitful actor, attitudinizer, backslider*, bigot, bluffer, casuist, charlatan, cheat, con artist, crook, deceiver, decoy, dissembler, dissimulator, fake, faker, four flusher*, fraud, hook*, humbug, impostor, informer …   New thesaurus

  • hypocrite — Hypocrite, Hypocrita …   Thresor de la langue françoyse

  • hypocrite — ► NOUN ▪ a person who is given to hypocrisy. DERIVATIVES hypocritical adjective hypocritically adverb …   English terms dictionary

  • hypocrite — (i po kri t ) adj. 1°   Qui a de l hypocrisie, qui affecte des apparences de piété, de probité, de douceur, etc. •   Quoi ! la feinte douceur de cette âme hypocrite Vous fera démentir..., MOL. Tart. III, 6. •   Ô ciel ! qu entends je ici ! il ne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HYPOCRITE — adj. des deux genres Qui a de l hypocrisie ; qui affecte des apparences de piété, de probité, de douceur, etc. Cet homme est hypocrite au dernier point. Cette femme est bien hypocrite.   Il s applique également Aux manières aux actions, etc., d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.